Métiers du Document : Qui sont ses Acteurs, et Que font-ils exactement ?

qui sont ses acteurs__mars 2017__Fotolia_101085654_XS-460x307Nous arrivons à l’aboutissement de cette 1ère série d’articles concernant les Métiers du Document et de leurs Acteurs, qui est certainement la partie la plus proche du terrain.

 

Dans un précédent article  nous avions commencé par identifier des classes d’acteurs répartis en 2 grandes familles,

  • les Acteurs Institutionnels et Informationnels  -que nous avions répartis en 4 classes puis recensés par Métiers principaux-
  • et les Acteurs Opérationnels que nous détaillons ci-après ;

 

Acteurs Opérationnels  (6 classes)

Leurs caractéristiques c’est qu’ils sont totalement suffisants à la production du produit fini -matériel ou numérique-, et qu’ils fonctionnent un peu « en poupée russe » ;

Le prestataire :  c’est souvent celui à qui l’on va s’adresser en 1er, car il apporte la solution globale et il réalise le produit fini pour le client ;   Il peut être interne ou externe et s’appuie sur son savoir-faire  ainsi que sur des fournisseurs qualifiés des différentes « classes » :

METIERS DOCUMENT__liste__classes acteurs opérationnels_

 

Mais que font exactement ces Acteurs ?  Métiers principaux et Métiers finaux !

S’il a été relativement facile de croiser les 100 Acteurs Institutionnels et Informationnels avec les 20 Métiers principaux du Document pour les recenser d’une manière précise, avec au moins 600 Acteurs Opérationnels et environ 150 Métiers finaux ce recensement serait inutilisable.

Voici la matrice  Référentiel des Métiers principaux  /  6 Classes d’Acteurs Opérationnels 

METIERS DOCUMENT__référentiel__classes acteurs opérationnels_

Et en effet citer une Entreprise X opérant dans le Métier de l’Imprimerie serait trop vague, car la question qui viendrait ensuite serait « mais que fait exactement cette Entreprise X dans le Métier de l’Imprimerie ? » ;

Donc pour les Métiers Opérationnels le découpage doit être plus précis en nn Métiers finaux par Métier principal ;  en Imprimerie par exemple il existe au moins 10 métiers différents possibles -qui se répartissent d’ailleurs dans les 6 classes d’Acteurs ci-dessus exposées-.

 

Métiers finaux : identification, puis recensement

Pour identifier ces Métiers finaux, on croise les différentes composantes de la chaîne de production avec les différentes classes d’Acteurs pour obtenir la matrice cartographique ;   En exemple, ci-dessous la matrice cartographique des

Métiers finaux du Métier principal de Conception du Document :

METIERS DOCUMENT__métiers finaux__du métier principal Conception

En regardant de plus près ce tableau, on peut noter 5 Métiers finaux différents pour la composition de Document, dû au fait qu’ils ne sont pas interchangeables.

Il faut noter aussi qu’un Métier final peut servir dans plusieurs Métiers principaux :  voir leurs différents vocabulaires.

 

Pour le recensement, il ne restera plus qu’à remplir cette matrice par le nom des Acteurs du Métier final.

Après le recensement, viendra la qualification , dont voici un exemple ….

 

Vous pouvez retrouver toutes ces considérations dans notre Etude  téléchargeable sur ce site , et dont la 2ème partie vient d’être mise en ligne avec des mises à jour de la partie 1.

 

Alexis Blum, consultant en Ingénieries Documentaire et Editique    /    Jacques de Rotalier, consultant en Média Imprimé

Laisser un commentaire